Le 29 novembre, à la Sala della Lupa du Palazzo Montecitorio, s’est déroulée la quatrième édition du Prix 100 Excellences italiennes. L’éditeur Riccardo Dell’Anna, parrain de l’événement, a encore une fois pu mettre en valeur le bien et la beauté de l’Italie. Au cours de la soirée, ils ont reçu le prix d’excellence, la pierre Pigna d’Onore à Lecce, des personnalités et des entreprises qui se sont distinguées dans l’accomplissement de leurs tâches ou dans la promotion de produits et de services de toutes sortes. Il y avait aussi quelques intervenants sur scène, tous appartenant au comité d’honneur en dehors de la maison d’édition, qui ont sélectionné des personnes et des entreprises à récompenser, en concentrant l’attention des invités sur une série de thèmes centraux pour le développement du pays, allant de l’attention portée aux besoins et aux niveaux de vie des citoyens pour la protection de l’environnement; du tourisme au développement des infrastructures; de la promotion culturelle à la sécurité publique. Le président de la Cour des comptes, Angelo Buscema, a souligné le fait qu’en Italie, il existe de nombreuses excellences qui ne sont en réalité que celles qui peuvent être qualifiées de modèles de référence. Ce sont de véritables exemples à suivre pour les nouvelles générations à qui l’avenir est confié. « Italie. La journaliste Alda D’Eusanio a modéré le discours et, avec une ironie vive, a mené le travail avec sagesse. La soirée s’est terminée par un dîner au Circolo Antico Tiro a Volo où les invités ont pu partager la joie d’appartenir à un pays d’une valeur incroyable.